LES SECRETS CACHÉS DE NOS FASCIAS?

10/27/2020

Samedi 10 octobre ,

Comme chaque samedi , j’accueille mes élèves pour le cours reformer  .

L’une d’entre elles semble souffrir du bas de dos , voyant mon interrogation. , elle me signale rapidement «  ne vous inquiétez pas,  j ‘ai mal dans le bas du dos mais je connais la cause , le stress de cette semaine , j’y suis habituée….»

Cette réflexion que j’’entends régulièrement  dans mes cours   me donne envie de partager avec vous .

Je  découvre la fasciathérapie sous le nom de « ROLFING » en 2009 grâce au livre d’Ida Rolf ( écrit en 1977)   puis grâce au cours de Stretching somatique de Mme Buisson à New York qui m’ouvre à cette technique sur les tissus conjonctifs et leurs chaines.

Un peu de théorie pour comprendre comment ça marche ….

Qu’est-ce qu’un fascia?

Les fascias sont un tissu conjonctif comme les tendons et les ligaments.

Ils relient les éléments anatomiques entre eux et enveloppent l’ensemble des structures corporelles : les muscles , les os , les artères et les organes .

Les fascias servent de support au corps humain et permettent la circulation du liquide lymphatique.

Les fascias sont présents dans presque tout le corps:

– dans la peau (où beaucoup de fascias fixent le tissu conjonctif et le relient à la cellulite),

-dans les cartilages,

-les os,

-les articulations,

-les tendons,

-les muscles ,

– les organes, y compris le cerveau et la moelle épinière. 

Certaines cellules des fascias appelées fibroblastes produisent :

– des fibres de collagène

( Les fibres de collagène  possèdent la résistance à la traction de l’acier)

-des fibres lâches qui peuvent s’étirer de plus du double de leur longueur sous l’effet de l’élastine. 

Disposées entre les muscles, les organes et d’autres tissus, elles servent à la fois de lubrifiant et de colle. Plus ces fibres sont souples et élastiques, plus nous avons de sensations physiques et plus notre corps est mobile et performant.


Les découvertes récentes :

La recherche moderne sur les fascias a surtout permis de découvrir que tous les fascias sont reliés entre eux formant des chaines enveloppant et traversant  les muscles, les os et  les organes. Sans l’enchevêtrement des  fascias ,  le corps perdrait stabilité et  souplesse.

Les découvertes  ont permis de comprendre que  les fascias peuvent se contracter indépendamment des muscles et  sont sensibles aux stimulis .

Ils renferment  plus  de capteurs de mouvement et de récepteurs de la douleur que les muscles et les articulations, ce qui fait du tissu conjonctif le plus grand organe sensoriel du corps humain !!!

Une sollicitation insuffisante des fascias due à un manque d’exercice ,  une position assise prolongée ou un stress trop important entraîneront  un épaississement des fascias , provoquant une adhérence et une diminution de la mobilité de tout le corps ou certains zones ( zone lombaire par exemple  )

Au contraire, une activité physique régulière stimule et régénère les fibroblastes , elle  permet de garder l’élasticité et la  force du tissu conjonctif.


Pourquoi stimuler l’essorage des fascias  :

Dans mes cours , je m’étais aperçue , il y a quelques années que les position spiroides (torsion) soulageaient énormément mes élèves souffrant de douleurs de dos. Aujourd’hui ,je les utilise également :


– en cas de tendinites ou douleurs  plantaires (fibrose du fascia de la voute plantaire).

– lors de traumatismes, tels que l’entorse de cheville (le fascia lésé va se rétracter , se raidir et réduire la mobilité de la cheville)

– chez les sportifs où le travail de fascias permet de gagner en souplesse et mobilité, ce qui à terme produit des performances .

Dans mes  cours , je marie volontiers le travail respiratoire et postural de  De Gasquet , le travail de renforcement musculaire excentrique sur reformer de Joseph Pilates et les principes des torsions et spirales pour libérer et régénérer les fascias  .

Avec ces trois axes de travail , je redresse , je renforce et j’assouplis le corps.

Cette année , je  vais encore plus loin dans ma découverte sur les fascias en débutant  le SAFE® FLOOR , méthode créée par l’ ex-danseur étoile Alex Munz en collaboration avec des scientifiques .

Cette méthode reprend  des positions spiroides que j’avais déjà étudiées auparavant  , véritable massage des fascias. Le cours est un éloge à la lenteur .

Chaque mouvement doit être fait le plus  lentement possible pour faire taire les contractions des muscles superficiels .

Au fur et à mesure des répétitions , nous sentons plus de liberté dans nos articulations ; le bassin , la cage thoracique , la colonne vertébrale gagnent en mobilité et en élasticité . En fin de séance , on se sent véritablement  dénoué et plus élastique .

J’adhère complètement avec le programme et l’intègre dans  ma pratique personnelle car il est complémentaire.

Malgré le travail puissant que l’on ressent à travers les postures , je conseillerais la pratique du SAFE® FLOOR  en complément ou en reprise douce d’activité avec un coach certifié !

La recherche n’a pas fini de découvrir les subtilités de nos fascias …

Je vous conseille également un reportage en replay sur Arte : « Les alliés cachés de notre organisme : les fascias »

https://youtu.be/2lKDcNvQ9FQ

https://www.youtube.com/watch?v=ilturSc3t_c

 

A bientôt ,

Céline RoyR